L’hivernage des produits Spas Resort

Publié le : 06/12/2017 14:11:20
Catégories : Boutique de spas , Spa extérieur

Celles et ceux d’entre vous qui avez, ou avez eu, une piscine savent qu’en hiver, on peut mettre le bassin en hivernage. Cette pratique consiste à entretenir l’eau de façon à éviter un gros nettoyage au printemps, en réalisant une économie conséquente (puisqu’on ne vide pas la piscine, on n’a pas à la re-remplir). Comment cela se passe-t-il avec les différents produits extérieurs proposés par votre fabricant de spa ?

Piscine dans un jardin recouvert de neige.

Crédit photo : https://www.flickr.com/photos/fkehren/

Précisons d’abord que l’hivernage concerne les produits qui accueillent une grande quantité d’eau. Il est inutile de mettre le sauna de votre jardin en hivernage. Au contraire ! Autant en profiter pendant les mois frais, et pourquoi pas, adopter la façon finlandaise en se jetant dans la neige entre deux séances. Effet coup de fouet garanti !

Doit-on mettre son spa extérieur en hivernage ?

La gamme de spas extérieurs de Spas Resort, qui comprend des spas haut de gamme et des spas gonflables, répond aux critères d’une mise en hivernage. Il serait en effet particulièrement dommageable de laisser le système de filtration (souvent encore plus fin que pour une piscine) geler. Pour cette raison, et aussi pour réaliser une économie d’eau, vous pouvez opérer l’hivernage de ses produits. Le spa gonflable est quant à lui facile à ranger pour l’hiver, il sera probablement plus intéressant pour l’entretien de le vider, le dégonfler et le remiser.

Et la mini piscine ?

Les modèles de Mini Pool et Pretty Pool contiennent soit 11,87 m3 d’eau soit 16,77 m3 d’eau. Ils disposent aussi de systèmes de filtration à sauvegarder du gel. Dans ces conditions, il est recommandé de les mettre en hivernage.

Quant à la piscine en bassin préfabriqué, proposée en exclusivité en 2017 sur Spas Resort, elle répond tout à fait aux critères d’une piscine à mettre en hivernage une fois qu’on ne profite plus de son eau chauffée.

Ainsi, à moins de mettre votre équipement (spa, mini piscine ou piscine) sous abri chauffé, il va falloir adopter l’hivernage.

L’hivernage en pratique

Si vous êtes convaincu de l’intérêt de mettre votre spa ou votre piscine en hivernage, voici la marche à suivre.

Nettoyer

Il est indispensable d’effectuer un nettoyage méticuleux des parois et de la filtration de votre équipement. On sort donc le balai, on vide les skimmers s’il y en a, on débarrasse le filtre des saletés après un cycle complet de filtration.

Le pH de l’eau

Sortez le petit kit à pH pour vérifier la dureté de votre eau et son niveau de chlore. Rectifiez-le comme d’habitude.

Traitement de choc

Munissez-vous d’un produit d’hivernage. Selon la marque il est recommandé d’ajouter plus de chlore que d’habitude, pour d’autre ce produit suffit. Suivez les recommandations de quantité par volume d’eau, trop de produit ne sera pas bénéfique puisqu’il faudra retrouver un pH neutre au printemps.

On recouvre le tout

Placez une bâche d’hivernage, et non pas une bâche à bulles légère. Ceci aura pour principal avantage d’éviter aux feuilles et à la poussière de se déposer dans votre bassin tout propre.

Hivernage actif ou passif

Enfin, dernière étape : choisissez si vous voulez effectuer un hivernage actif ou passif. Dans le premier cas, vous laisserez la filtration tourner une courte durée tous les jours. Dans le second cas, vous viderez l’eau sous le niveau des buses et skimmers mais placerez impérativement des objets flottants sous la bâche. Dans les deux cas, l’idée est que l’eau soit en mouvement le temps de l’hiver, pour éviter qu’elle gèle.

La mise en hivernage et sa sortie doivent s’effectuer quand l’eau est à 12 ou 15°C, car c’est à cette température que les microorganismes se mettent en sommeil ou se réveillent. Prévoyez donc de surveiller la température vers mars ou avril pour remettre votre équipement en marche.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)